gemmotherapie

La FAQ de VIT’ALL

Plus de 40% des Français ont recours à des méthodes douces pour leur bien-être quotidien. L’approche naturelle de la phytothérapie a du succès. L’usage des plantes pour leurs propriétés se développe de plus en plus. La phytothérapie regroupe plusieurs branches spécifiques comme :
– L’aromathérapie qui utilise les huiles essentielles issues des plantes
– La gemmothérapie qui exploite les bourgeons.
– Les élixirs floraux qui emploie les fleurs fraiches infusées.

Le saviez-vous ?

Selon l’OMS, il existerait plus de 20 000 plantes utilisées dans le monde pour leurs propriétés médicinales, sans compter celles que nous n’avons pas encore découvertes. Certaines présentent des usages traditionnels reconnus (monographie) et ont fait l’objet d’études scientifiques.

Qu’est-ce que c’est la gemmothérapie ?

Ce mot provient du latin « gemmae » signifiant à la fois bourgeon et pierre précieuse. La gemmothérapie est une solution naturelle qui se base sur la science des bourgeons. Ces bourgeons sont composés de tissus embryonnaires en plein développement qui renferment toute la puissance de la future plante. La gemmothérapie consiste alors à exploiter les propriétés de ces tissus embryonnaires végétaux en croissance.

Depuis quand existe la gemmothérapie ?

L’utilisation des bourgeons remonte à l’Egypte antique. Les bourgeons y étaient perçus comme étant l’essence de la vie et utilisés comme aidant aussi bien à réparer qu’a améliorer les fonctions normales de l’organisme. La littérature relate également l’utilisation des bourgeons pour la préparation des onguents au Moyen-Age. La philosophie alchimiste de l’époque accordait déjà de nombreuses fins thérapeutiques à ces produits. Les anciennes pharmacopées mentionnaient également leur utilisation pour la fabrication de sirops et de tisanes. Ce n’est que plus tard que de nouvelles études scientifiques seront menées.

Dans les années 1950, le Docteur Niehans se fait connaître par l’utilisation de cellules fraiches embryonnaires d’origine animale. 10 ans plus tard, l’homéopathe belge Pol Henry décide d’étendre cette méthode au règne végétal en étudiant une série de bourgeons. Il définit à travers ses travaux scientifiques les bases de la « phytoembryothérapie ». Plus tard un homéopathe français, le Dr. Max Tétau, développe cette discipline qu’il renomme « gemmothérapie ».

Le Docteur Pol Henry a développé la méthode originelle d’extraction et de dilution associant trois solvants (eau, alcool, glycérine). Elle permette d’obtenir des extraits de bourgeon en première dilution décimale Hahnemanienne (1DH) avec la totalité de la valeur du végétal. Cela consiste à réaliser des dilutions successives au centième. Soit un mélange d’une goutte de substance pour 99 de diluant, puis une goutte de ce mélange dans 99 de diluants etc. Le chercheur Philippe Antoine développa dans les années 1990, une forme de macérat concentré, non dilué, appelé « macérat mère » et permettra une utilisation simplifiée.

 

Pourquoi le bourgeon est-il intéressant ?

Le terme bourg vient du latin burgus signifiant ville fortifiée, puisque c’est du bourgeon que la vie future de la plante dépend. Le bourgeon est la forme embryonnaire de la plante, c’est la réserve des méristèmes c’est-à-dire, des tissus cellulaires spécialisés dans la croissance de la plante.

Un bourgeon regroupe un ensemble de très jeunes pièces foliaires, une tige miniature et des ébauches de pièces florales. Il concentre toute l’énergie vitale nécessaire à la formation des nouvelles structures de l’année ainsi que de nombreux principes actifs qui ne seront plus présents dans la plante adulte.
Ils regroupent ainsi toutes les propriétés de l’ensemble des parties de la plante, on parle alors de phytothérapie globale.

 

Comment obtenir un macérât concentré ?

Au printemps, la nature se réveille et la sève brute monte dans les bourgeons. C’est à cette période précise, juste avant le débourrement, que la récolte doit être réalisée. A ce stade, les bourgeons conservent toute leur force et leur concentration en principes actifs.
La sève brute est riche en :
Nutriments (vitamines, minéraux, acides aminés, glucides)
Phytohormones (auxines, cytokinines)
Enzymes et autres substances (composés phénoliques, alcaloïdes…)
La cueillette est faite à la main avec tout le soin nécessaire à cette partie si délicate. Après avoir été récolté, les bourgeons sont immédiatement mis en macération pour conserver leur richesse et leur intégrité. La macération, selon la méthode traditionnelle, s’opère pendant plusieurs semaines dans un mélange d’eau – alcool – glycérine en proportion égale.

Cette triple extraction permet de garantir l’obtention d’un large spectre d’actifs végétaux et de nutriments. Chaque solvant a des propriétés différentes ce qui permet d’extraire de nombreux principes actifs végétaux.
L’eau extrait les minéraux, vitamines, flavonoïdes et polysaccharides hydrosolubles
L’alcool extrait les alcaloïdes et hétérosides
La glycérine extrait les composés liposolubles

Ce macérat mère est ensuite filtré par gravité puis par pression douce. Il est ensuite séché sous vide à basse température pour devenir le macérât glycériné concentré sous forme sèche. Ce dernier n’a subi aucune dilution et possède donc une teneur élevée en actifs végétaux. Chez VIT’ALL+®, notre procédé d’obtention innovant et naturel permet d’obtenir des macérâts concentrés de bourgeons !

Notre équipe travaille tous les jours à l’amélioration de nos produits pour que l’innovation, la qualité et la naturalité soient toujours au rendez-vous. Nous adoptons une démarche qualité visant à garantir la traçabilité de nos produits et privilégions l’approvisionnement en filières locales et régionales. Issus de l’Agriculture Biologique française, nos bourgeons sont récoltés au cœur des régions Pays de la Loire, Auvergne – Rhône-Alpes et Occitanie sur des arbres, arbustes et arbrisseaux, sauvages ou cultivés.

 

Quels sont les bienfaits de la gemmothérapie ?

Les différentes études scientifiques menés par Pol Henry et Max Tétau ont prouvé l’efficacité de la gemmothérapie. Des études analytiques ont permis de qualifier et quantifier les molécules présentes dans le bourgeon et de les comparer avec celles de la plante adulte déjà connues. Ensuite, des études pharmacologiques ont montré les propriétés des macérâts sur le système nerveux, le mécanisme de l’inflammation ou encore l’appareil cardiovasculaire.
Le bourgeon contient tout l’ADN du végétal à savoir l’ensemble des caractéristiques des tiges, des feuilles, des fleurs et des fruits, en somme le «Totum » concentré de la plante. La gemmothérapie est capable d’agir en large spectre. Chaque bourgeon possède des propriétés particulières et agit au niveau d’un système donné : respiratoire, cardiovasculaire, nerveux, immunitaire, digestif, endocrinien…

Il est possible d’utiliser des produits de bourgeons unitaires, composés d’une seule espèce végétale ou des complexes de bourgeon. Chaque bourgeon à ses propriétés et dans les complexes ils travaillent en synergie.

 

La gemmothérapie s’adapte-t-elle à toute la famille ?

La gemmothérapie convient à tous les âges : aussi bien aux enfants qu’aux seniors, en passant par les jeunes actifs, mais également aux femmes enceintes et aux sportifs.

 

Comment utiliser la gemmothérapie ?

Une cure dure généralement 3 semaines et peut être renouvelée pendant 3 mois. Un arrêt d’une semaine est nécessaire entre chaque programme pour permettre à l’organisme de rééquilibrer son fonctionnement. La gemmothérapie s’utilise par voie orale, à raison de 1 à 3 gélules par jour en dehors des repas. Une gélule équivaut à cinq gouttes. Les gélules peuvent également s’ouvrir, pour mettre la poudre sous la langue et obtenir une action rapide.

Dans certaines situations l’administration doit être soumise à la recommandation d’un professionnel de santé :
Durant les 3 premiers mois de grossesse
La femme enceinte ou allaitante ne doit pas prendre de produit à base d’actif à action hormonale telles que le framboisier, l’airelle, le séquoia…
Personnes sous traitement anti-coagulant ou prenant des médicaments pour le cœur
En cas de cancers hormono-dépendants

 

Présentation de la gamme

La gamme Gemm’Vital est composée de 8 bourgeons unitaires et de 7 complexes de bourgeons.

Les bourgeons unitaires :
Tilleul
Romarin
Bouleau
Aubépine
Framboisier
Figuier
Marronnier
Cassis

Les complexes de bourgeons :
Complexe tonique
Complexe articulaire
Complexe hépatique
Complexe intestin
Complexe sport
Complexe sérénité
Complexe glycémie